D’où vient le Beaujolais Nouveau ?

Le Beaujolais Nouveau est célébré le troisième jeudi du mois de Novembre, et ce, depuis 1985. Mais son origine est un peu plus ancienne…

Le début du Beaujolais Nouveau

L’origine du Beaujolais Nouveau remonte au 11 mars 1951 avec la suppression du « principe d’échelonnement de sortie des vins des propriétés » qui établissait un calendrier de la sortie des vins dans le commerce afin de mieux planifier le réapprovisionnement des armées. La guerre et le vin étaient donc intimement liés !

Un arrêté publié le 8 septembre 1951 dans le Journal Officiel dispose que les vins d’appellation d’origine ne peuvent être vendus qu’à partir du 15 décembre. Mais la fronde des syndicats viticoles, et en particulier dans le beaujolais, fait céder l’administration qui précise dans une note le 13 novembre 1951 que « dans quelles conditions certains vins peuvent être commercialisés dès maintenant sans attendre le déblocage du 15 décembre ». De cette note, l’appellation « beaujolais nouveau » est né !

Au début la date de sortie du beaujolais nouveau était variable. En 1967, elle est fixée au 15 novembre jusqu’en 1985 où la fête est célébrée le troisième jeudi du mois

Qu’est que ce le Beaujolais Nouveau ?

Le beaujolais nouveau est tout simplement du vin produit sur les appellations beaujolais et beaujolais-villages, situés entre Mâcon et Lyon. Ce vin est produit avec le cépage Gamay de la récolte de la même année. Le jus de raisin vient donc tout juste d’être transformé en vin (la vendange étant en général en septembre).

Pourquoi le Beaujolais Nouveau marche-t-il autant ?

40 millions de bouteilles de beaujolais nouveau sont vendues chaque année. Le plus grand importateur est de loin le Japon où il célèbre la fête en même temps que nous ! Suivi des États-Unis et de l’Allemagne.

On aime ce vin car il véhicule une image festive et joyeuse. Il est simple, fruité et digeste (préférez les cuvées Bio de petits producteurs). Et il annonce l’arrivée d’un nouveau millésime. Les producteurs du Beaujolais l’aiment car il permet de vendre immédiatement une partie de la récolte.

J’entends souvent des gens dire qu’ils n’aiment pas ce vin, pourtant ces mêmes personnes se laissent volontiers tenter d’un petit verre chaque année… Et c’est toujours une excuse pour anticiper le weekend !

Le beaujolais nouveau a encore un bel avenir…

Si vous avez aimé ce post, laissez un commentaire ! Et inscrivez-vous au RSS feed pour recevoir les derniers articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *